Zinc de Murakami,"Après le tremblement de terre"

Publié le par Bab's

J'ai lu "Après le tremblement de terre" dans un train en quelques heures...

Dans ce recueil de nouvelles, rien ne relie les différents personnages hormis, ce drame qui les touche directement ou indirectement, le tremblement de terre de Kobe en 1995.Cette catastrophe résonne comme un écho de leurs états d'âme personnels. 

Je retiendrai en particulier  "Paysage avec fer".
Murakami y conte l'amitié naissante entre deux âmes errantes et seules : Junko, une vingtaine d'années et Myaké, quarante-cinq ans. Rien ne les aurait rapproché...Si ce n'est que Myaké, artiste un peu étrange, vient faire ses courses trois fois par jours au supermarché où travaille Junko. Peu à peu un lien d'amitié se noue autour des feux de camps que Myaké organise sur la plage et auxquels Junko vient se joindre. Les langues se délient, un peu... pour dévoiler subtilement le mal-être et la solitude. Les flammes apaisent et hypnotisent et nous on se tient tout serrés contre Junko et Myaké, à l'abris du vent.

 Murakami a un talent  et un univers qui ne laissent jamais indifférent. Il a ce pouvoir d'ensorceller et d'apaiser à la fois. Sa plume à la fois légère et nuancée, esquisse des zones d'ombres et de lumières... enveloppant chacun de ses personnages dans ses univers fantastiques et oniriques.
Si je devais élire un endroit de prédilection pour lire Murakami, je m'installerai près d'une petite cascade, il y aurait une odeur d'herbe fraiche et humide, et un soleil doux, je siroterai un thé vert glacé accompagné de macarons aux azukis rouge et au sésame...



Publié dans Livres

Commenter cet article