Le Café A la Renaissance

Publié le par Bab's

Hier soir, petit dîner entre amis du coté de la place Léon Blum dans le 11e, plus précisément au 87 rue de la Roquette qui est une de mes "cantines" favorites. Plus on s'éloigne de Bastille, plus la physionomie du quartier évolue... Moins de cafés surfaits qui attendent impatiemment le touriste, moins de chaînes, Paradis du fruit, Bistrot romain et autres...Le Café A la Renaissance fait partie de ceux  qui résistent et persistent dans l'authentique.
Un de ces cafés parisiens comme on les aime, très bien connu des gens du quartier, sans chichis, avec son zinc, la  lumière du néon rose, les banquettes en sky rouge qui collent après de longues heures passées dessus et cette gouaille parigote qui nous fait tant sourire... 

Jana, allemande, de passage à Paris, et qui accompagne notre amie,  écarquille les yeux au fûr et à mesure que notre "hôte" nous énonce la carte du jour. Ici, on parle produits de terroirs, produits "maison". Attention, " En entrée on peut apprécier l'assortiment artisanal de poissons fumés de Raymond Lecoq par exemple", "Raymond Lecoq? C'est un producteur avec qui je travaille directement" nous explique la restauratrice....

Rognons de veau entier à la moutarde sur son lit de purée, carré de cochon de lait fermier accompagné de girolles et pommes sautées "maison", bavette à la tapenade...Pour les âmes sensibles qui ne veulent pas entendre parler de viande, la carte s'est diversifiée depuis quelques temps et on peut goûter un délicieux carpaccio de saint-jacques servi sur un caviar d'aubergines qui fond dans la bouche, pavé de thon rouge avec sa compotée de tomates ou un bar aux petits légumes; rien que ça. Pour les inconditionnels des zincs, évidemment l'indétronable assiette de charcuterie/ fromages, harengs / pommes à l'huile ou terrine de lapin font évidemment parties de la carte, résultat: une montée en gamme assurée...Le tout dégusté dans une ambiance "bon enfant"!

Que demander de plus? Peut-être un peu de vin?! Avec le rognon de veau, il fallait un vin de caractère un peu puissant et la dégustation d'un petit Côtes du Rhône s'est révélé idéal. Et nous les filles, avec nos tagliatelles aux palourdes et notre bar à la salicorne? Un muscadet bien frais s'il vous plait!

Publié dans Cafés&p'tits restos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article