Sarah Moon à la Camera Obscura

Publié le par Bab's


Copyright Sarah Moon. Pour Charlie, 1998 (site de la Camera Obscura).

 

Il commence déjà à faire nuit quand j'arrive à la Camera Obscura. Impression d'être hors du temps. Cet état de plénitude est parfait car je vais voir l'exposition consacrée à l'oeuvre de Sarah Moon. 

Sarah Moon est photographe depuis plus de quarante ans. De mode dans un premier temps pour la marque Cacharel avec qui elle collabore pendant vingt ans. Les pubs notamment pour le parfum Lou, ces jeunes femmes évanescentes, dans un flou intense et chaud, c'est elle. Ces bouches à peine entrouvertes, ces regards sans fin, c'est aussi elle.

Mais son travail de photographe dépasse cet univers de la mode où elle a imposé sa "patte" avec succès en jouant les contrastes avec des couleurs fortes et parodoxalement dans un univers étrangement doux et esthétique. Souvenir d'une photo de son ouvrage*, celle de l'oiseau vert dont le bec effleure cette bouche féminine, pulpeuse à souhait, rouge écarlate, invitation au désir et à une étrange volupté.

Sarah Moon, c'est un regard féminin, subtile et intense. Un regard de fée des temps modernes. Tout est onirisme, douce fantaisie, évanescence et l'impression que chaque photo atteint son état de plénitude esthétique. Etat de ravissement dans la contemplation de ces photos car tout est subtilité des gestes captés, des regards, des poses toujours avec ces jeux de lumières et d'opacité. Sarah Moon a beaucoup travaillé sur le noir et blanc et de ces photos rejaillit une lumière magnifique. Elle m'intrigue, il y a de la pureté dans son attention et dans ce qu'elle révèle tout en conservant une part de mystère.

Envie de rentrer dans son univers comme Alice au Pays des merveilles. Sarah Moon aime le jeu, l'enfance, la rêverie et le photographie aussi à travers l'univers du cirque. Mais la photo qui m'a peut-être le plus marqué est celle de l'homme face à l'immensité de la mer. Une des rares photos d'hommes de l'exposition. Le cadrage le rend ridiculeusement petit, de dos, sur la plage regardant celle pour qui le respect nécessite le silence. Sarah Moon semble nous demander de nous laisser envahir par la quiétude que procure l'infini. Je sors de la galerie dans un état presque hypnotique.


Galerie Camera Obscura

268 boulevard Raspail / 75014 Paris

ouvert du mardi au samedi de 13h à 19h

Sarah Moon expose jusqu'au 6 décembre...Dépêchez-vous!

 

* "1 2 3 4 5" de Sarah Moon, Les Editions Delpire. 5 volumes sur l'oeuvre de l'auteur réunis dans un étui en carton. 496 p, 424 illustrations en destone et en couleur. un dvd inclus : 120 euros. L'ouvrage a reçu le prestigieux prix Nadar.

 

 

Publié dans Expositions

Commenter cet article

james 03/12/2008 15:24

comment ne pas y aller après un tel commentaire !

MERCI !