Le tour du monde des BOUTS DU MONDE

Publié le par Bab's







Tour du monde des bouts du monde de Véronique Durruty & Patrick Guedj (Editions Aubanel). Moi qui passe mon temps à rêver aux dix milliards de voyages que j'aimerai faire dans ma vie, je ne me lasse pas de le lire et de le relire. La première fois, je l'ai parcouru  de façon boulimique, voulant découvrir toutes les magnifiques photos de ces bouts du monde loin des clichés des catalogues de voyages. Puis, plus calmement, je l'ai lu au gré de mes envies, m'arrêtant sur une destination pour lire les impressions des auteurs sur l'endroit en question. Faisant abstraction des milliers de kilomètres: je suis passée de la Patagonie, à la Mongolie, pour faire escale aux Philippines pour revenir ensuite en Afrique ou en Inde, tout cela en quelques heures...

Voyager c'est une philosophie de vie, une façon d'appréhender la différence et se laisser émerveiller sans "arrière pensée", apprendre "à débrancher son cerveau". C'est de cette façon que les auteurs conçoivent et définissent  leur travail artistique sur la notion de voyage: autour des sens et des sensations. 
Et l'émerveillement que nous procure "un bout du Monde", nous pouvons le ressentir aussi bien face à un spectaculaire paysage en plein Vercors, à quelque centaines de kilomètres de chez nous, ou bien dans un parc à Tokyo, sur le Rio Negro en pleine Amazonie; dans un village reculé du fin fond du Laos sous la brume d'humidité et de chaleur, au Maroc ou au Mali...

Voici quelques extraits pour vous mettre l'eau à la bouche et vous donnez envie de découvrir les photos qui illustrent ces commentaires...
Pour Tombouctou, au Mali: "...Vous avez appris à ne vous constituer qu'un bagage minimal, bagage physique mais mental, le pire celui-ci...L'essentiel a pris plus de temps. Vous faire violence, détruire ou ne pas intégrer un écheveau d'a priori...Mais pour Tombouctou? Tombouctou, vous l'aviez rêvé malgré vous, il vous collait à la peau comme une métaphore du voyage".
A Arkhangai en Mongolie: "Un endroit loin, vide, fort;lorsqu'on descend de la voiture, le coeur se met à afficher complet."


Picinguaba est mon bout du monde le plus symbolique et le plus représentatif mais je pense aussi à la sensation que j'avais eu en arrivant à la pointe de la Péninsule de Dingle en Irlande, cette bouffée d'infini que m'avait procuré ces terres vertes et vierges se jetant dans l'océan...
 Et vous, quels sont vos plus beaux souvenirs de bouts du monde?


 

Publié dans Livres

Commenter cet article

Karin 16/01/2009 17:50

Très envie de le lire après avoir lu ce billet...

Bab's 17/01/2009 15:42


Ca ne m'étonne pas, j'ai pensé à toi quand tu avais fait ton billet sur ton voyage au Mali...Tu adorerais le livre avec des magnifiques paysages d'Afrique.


Florinette 16/01/2009 12:45

Si je l'aperçois en librairie, je n'y manquerais pas d'y jeter un oeil ! ;-)

Bab's 17/01/2009 15:41


Oui, je t'assure, que c'est une piqure vitaminée qui fait le plus grand bien! 


Isa 16/01/2009 11:11

Pour ma part, le bout du monde qui exalte mes sens : le Maroc et plus particulièrement les montagnes de la vallée de l'Ourika quand on s'éloigne de Marrakech pour parcourir des petites routes sinueuses. On croise sur les chemins caillouteux, ces enfants qui marchent chaque jour plusieurs heures pour aller à l'école et vous regardent passer avec un air intrigué. Plus près de nous, je recommande la Côte de granit rose dans les Côtes d'Armor pour sa luminosité et son calme. Heureusement qu'il y a de bons livres pour nous faire voyager quand on ne peut pas tout découvrir par nous-même !

Bab's 17/01/2009 15:39


hum, ton commentaire donne vraiment envie de découvrir le Maroc surtout en ce moment quand il fait froid et gris....Merci Isa!


Fred 16/01/2009 10:32

J'ai comme l'impression qu'on a les mêmes bouts du monde Madame Zinc ...

Il ne faut pas oublier un bout du monde pas si loin que ca : Crozon et son festival ... du bout du monde !

Bab's 17/01/2009 15:40


Comment j'ai pu oublier Crozon?!! Bien sûr que c'est un des plus beaux bouts du monde! Merci Monsieur le Zinc!-)